Une discographie d'exception

Une discographie d'exception

 

La discographie de Joan Sutherland est exceptionnelle à plus d'un titre. Elle s'étend sur trois décennies, de la fin des années 1950 à l'aube des années 1990. Elle commence au moment du lancement de la stéréophonie, une technique merveilleusement servie par son label exclusif. Elle se caractérise, en effet, à une notable exception près, par une constante fidélité à Decca. C’est là une situation assez rare dans le monde de l'enregistrement classique et la « Stupenda » se trouve ici sur le même plan que Luciano Pavarotti qu’elle a contribué à lancer. Le Maestro Sir Georg Solti, qui a travaillé à plusieurs reprises avec la cantatrice, fut également fidèle au même label pendant l’ensemble de sa carrière.

On retiendra en priorité la contribution de Joan Sutherland au répertoire italien et, en particulier, au bel canto. Et son engagement dans la redécouverte de du répertoire français, en compagnie de son mari et chef d'orchestre favori Richard Bonynge doit être souligné Mais le répertoire de l’artiste emprunte fréquemment des chemins inattendus, de Haendel à Wagner. Les liens de cette page renvoient à quelques extraits qui ne donnent qu’une idée bien imparfaite de ce remarquable legs. Lorsque certaines œuvres ont fait l'objet de multiples enregistrements, nous avons choisi, les premières versions dans lesquels la voix de la jeune cantatrice est merveilleusement mise en valeur.