Björling concertiste

Jussi Björling a abondamment pratiqué le récital jusqu’à la veuille de sa disparition puisqu’il se produisait encore en concert, en août 1960, à Göteborg et à Stockholm, pour des œuvres de bienfaisance. A côté d’airs célèbres d’opéras, on trouvait, notamment, dans ces programmes des Lieder de Schubert et de Richard Strauss, des mélodies de Rachmaninov et de son quasi compatriote Sibelius, compositeur finlandais mais de langue suédoise, que Björling a rencontré à plusieurs reprises.

Cette Truite de Schubert, enregistérée en avril 1959, en stéréo, à Atlanta, nous révèle un éminent concertiste.

Die Forelle