discographie Solange Michel

La discographie de Solange Michel est réduite en quantité. Exceptés quelques rares « live » présents de façon éphémère au catalogue Malibran et un DVD comportant une Fille de Madame Angot diffuée par la Télévision française au début des années 1970, l’essentiel tient en moins de quatre heures de musique gravées par Pathé-Marconi –aujourd’hui, EMI- au début des années 1950.

Signalons en priorité la première intégrale de Carmen, enregistrée en septembre 1950 au théâtre des Champs Elysées. Solange Michel a incarné la gitane sévillane plus de 500 fois à la scène et a assuré la 2500ème représentation de l’ouvrage en 1947. Dirigée par le grand André Cluytens avec les forces de l’Opéra-Comique, l’artiste est accompagnée par Raoul Jobin, Martha Angelici et Michel Dens qui prêtent leur voix à Don José, Michaëla et Escamillo.

Habanera de Carmen

On y retrouve le style en vigueur à l’époque, à la salle Favart, avec une articulation exemplaire de clarté mais une expression qui paraîtra datée à certains. Ce coffret, d’abord diffusé en 78 tours puis en un album de trois microsillons fit figure de référence jusqu’à l’avènement de la stéréo.

En mars 1953, toujours sous la direction de Cluytens, Solange Michel devait graver un échantillon de son répertoire avec, outre la Habanera de Carmen, des airs extraits de Werther, Mignon, Samson et Dalila, Orphée et La Damnation de Faust.

Orphée de Gluck : J'ai perdu mon Eurydice

Un legs de qualité, de la grande époque du chant français, réédité dans deux coffrets dont nous reproduisons la première de couverture.