Ernest Blanc dans Verdi

Ernest Blanc était excellent dans Verdi et, plus généralement, dans le répertoire italien. Il possédait parfaitement la langue de Dante et la clarté de son articulation y faisait merveille. Regrettons qu’il n’ait jamais participé à des intégrales de Rigoletto, du Bal masqué, d’Otello. Mais, à cette époque, les rôles verdiens de barytons étaient, chez les multinationales du disque, la chasse gardée des Tito Gobbi, Etore Bastiannini, Piero Capucili en Italie, des Leonard Warren, Robert Merrill, Sheril Milnes, outre-atlantique. Les français se retrouvaient écartés. Problème d’agents selon Jane Rhodes.

Ernest Blanc était particulièrement remarquable dans Renato du Bal masqué.

"Eri tu" dans Un ballo in maschera