K Ferrier EMI

A l’occasion du centenaire de sa naissance, EMI ressort, en trois CD, l’intégrale de ce que Kathleen Ferrier a gravé pour cette firme, jusqu’à la rupture avec le producteur Walter Legge, à l’aube des années 1950.

emi.jpg

Cet album est particulièrement précieux car il comporte, également, certains enregistrements pris sur le vif, comme le rôle-titre d’Orphée de Gluck, interprété à Amsterdam en 1951, sous la direction de Charles Bruck..... 

« Che faro, senza Eurydice… »

...et surtout, la partie de contralto de la Messe en si de Bach : le 15 juin 1950, dans la grande salle du Musikverein, dans le cadre de l’ « année Bach », Herbert von Karajan dirigeait ce chef d’œuvre dans lequel la cantatrice anglaise avait pour partenaire Elisabeth Schwarzkopf. Présente à Vienne pour graver Les Noces de Figaro sous la direction du Maestro, l’équipe technique d’EMI avait fait tourner, discrètement, ses magnétophones, à l’insu de Walter Legge !

« Agnus Dei… »