DFD et Debussy

 

La mélodie française, en particulier le répertoire debussyste, ne pouvait qu’attirer un interprète aussi épris de poésie que Dietrich Fischer-Dieskau. Nous nous réjouissons donc de disposer, sous étiquette Claves, d’un ensemble de dix-neuf mélodies. Celles-ci sont écrites, essentiellement, sur des textes de Baudelaire, Paul Bourget et, surtout, de Verlaine, dont la première série des Fêtes galantes, composée en 1891-92, à la veille de l’éclosion des premiers grands chefs-d’œuvre tels que Le prélude à l’après-midi d’un faune. Cet enregistrement de 1988 est une pièce maitresse du testament vocal de l’artiste qui devait cesser de chanter en 1992.

Quel exceptionnel Pelléas eût été, n’en doutons pas, le grand Fischer-Dieskau !


dfd-debussy.jpg

Fêtes galantes I : Clair de lune