Faust 47-48

Soucieux d’authenticité et parfait francophone, Beecham ne pouvait se contenter d’un Faust chanté dans la langue de Shakespeare. Il entreprit donc de faire venir à Londres des chanteurs titulaires de l’Opéra de Paris dès l’immédiat après-guerre : Géori-Boué, Georges Noré, Roger Bourdin et Roger Rico participèrent ainsi à enregistrement qui eut lieu en décembre 1947 et en janvier 1948. Cette intégrale fut distribuée en dix-sept disques 78 tours mais son report en microsillon fut tardif et la distribution en fut modeste, aussi bien aux USA sous étiquette RCA qu’en Europe sous étiquette « His Master’s Voice ». Avec l’adoption du magnétophone et du microsillon, cette version, pourtant très attachante, sera rapidement dépassée et supplantée par les deux gravures réalisées sous la direction d’André Cluytens.

 

Acte III : oh nuit d'amour...

 

Acte IV : ballade de Méphisto