Jane Rhodes Offenbach

Jane Rhodes fut une remarquable  Hélène, à la scène comme au studio. Elle a enregistré ce rôle à deux reprises : sous la direction de ce grand spécialiste d’Offenbach qu’était Manuel Rosenthal ; puis avec Alain Lombard et les forces de l’Opéra du Rhin.

 

« On me nomme Hélène la blonde….»

 

Sa Périchole, inoubliable, fut diffusée  à la télévision, pour les fêtes de fin d’année, en 1971. Elle en a gravé, ensuite, les airs essentiels sous la direction de son mari, Roberto Benzi.

 

« Oh, mon cher amant je te jure… »