Mahler

Le chef d'orchestre Seijï Ozawa est un des grands interprètes mahlériens actuels. Son enregistrement de la Huitième Symphonie « Des Mille », avec le Boston Symphony Orchestra, a fait justement sensation lors de sa parution, en 1983, dans les tous premiers temps du disque compact. Quant à la très populaire Seconde Symphonie « Résurrection », après un premier essai avec la même formation nord-américaine, le chef s'est remis à l'ouvrage très récemment avec un ensemble japonais, le Saïto Kinen Orchestra.


A cette occasion, Nathalie Stutzmann prête son rare timbre de contralto à Urlicht, ce Lied du Knaben Wudernhorn qui structure le quatrième mouvement de l'œuvre. Une interprétation marquante qui rappelle le souvenir de la grande Kathleen Ferrier sous la baguette d'Otto Klemperer, il y a bien longtemps...

 

"Uhrlicht", Deuxième Symphonie de Gustav Mahler