Siepi Toscanini

TOSCANINI, CESARE SIEPI ET LE REQUIEM DE VERDI.

Le 27 janvier 1951, le Carnegie Hall de New-York était le théâtre d’un évènement musical exceptionnel : Arturo Toscanini y dirigeait, le Requiem de Giuseppe Verdi. C’était cinquante ans, jour pour jour, après la disparition du compositeur. De même, en janvier 1901, à Milan, le jeune maestro avait accompagné les obsèques de son maître vénéré avec le chœur "Va pensiero" de Nabucco ainsi qu’avec ce Requiem qu’il devait reprendre bien souvent par la suite.

Toscanini avait repairé le jeune Siepi à Milan, en juin 1950, en vue d’une prestation à la Scala avec Renata Tebaldi. Il l’engagea dans la foulée pour le concert new-yorkais, en compagnie d’une autre étoile montante du chant italien, le ténor Giuseppe Di Stefano.

Ce concert historique devait être reporté par la RCA sur microsillons en 1956 ,seulement, après bien des hésitations de la part du maestro, toujours si impitoyable avec lui-même.

Siepi et Di Stefani réenregistrèrent le Requiem pour EMI et le producteur Walter Legge dès 1954, dans une perspective toute différente, sous la direction du grand rival italien de Toscanini, Vittorio de Sabata.

De cette querelle interprétative, De Sabata devait avoir le dernier mot en reprenant l’œuvre à Milan, en 1957..... pour les obsèques de Toscanini !

"Confutatis", extrait du Requiem de Verdi