Carmen

CARMEN de Georges BIZET (28, 30 janvier, 1er, 3 et 5 février)

 

Drame lyrique en quatre actes sur un livret de Meilhac et Halévy d'après la nouvelle de Prosper Mérimée, Carmen a été créé à l'Opéra-Comique de Paris en 1875, année de la mort du compositeur. L'histoire en est mondialement connue. Au sortir de la manufacture de tabac de Séville, Micaëla, amie d'enfance de Don José qu'elle recherche, vient lui donner des nouvelles de la santé vacillante de sa mère. Au même moment, il a un coup de foudre pour Carmen. Elle se bat avec les cigarières, est arrêtée, mise au cachot mais sera libérée par Don José. A l'acte II, Carmen danse, avec d'autres gitanes, à l'auberge de Lillas-Pastia, rendez-vous des contrebandiers, au moment où entre le toréador Escamillo qui fait des avances à la belle Carmen. Elle prie Don José de partir avec eux dans la montagne. Mais, bien qu'aveuglé par la passion, le brigadier doit obéir à son supérieur, Zuniga, qui le prie de regagner sa caserne. Il refuse. Les deux hommes se battent et Don José finit par s'enfuir avec Carmen et les contrebandiers.
Rongé par le remords d'avoir quitté le droit chemin, Don José sent que Carmen va le quitter pour Escamillo. Elle consulte une cartomancienne qui lui prédit un avenir funeste. Quand Escamillo arrive, les deux hommes tirent leurs couteaux mais Carmen réussit à les séparer. Arrive Micaëla qui supplie José de se rendre au chevet de sa mère mourante. Au 4e acte, la foule applaudit Escamillo qui se rend à la corrida et qui est au bras de Carmen. Malgré les supplications de Don José, elle lui jette la bague qu'il lui avait offerte. Tandis que, des arènes, montent les acclamations saluant Escamillo vainqueur, Don Juan poignarde Carmen qui meurt, et se laisse arrêter.

COPRODUCTION DE L'OPERA NATIONAL DE LORRAINE ET DE L'OPERA-THEATRE DE METZ-METROPOLE : (28 et 30 janvier, 1er, 3 et 5 février) Direction musicale Claude Schnitzler (Orchestre symphonique et lyrique de Nancy), mise en scène Carlos Wagner, chorégraphie Ana Garcia, décors Rifail Ajdarpasic et Ariane Isabell Unfried, costumes Patrick Dutertre, lumières Fabrice Kebour.
Distribution : Carmen Isabelle Druet, Micaëla Claudia Galli, Frasquita une bohémienne Anna Kasyan, Mercédès une bohémienne Clémentine Margaine, Don José Chad Shelton, Escamillo David Bizic, le Dancaïre Olivier Grand, le Remendado Julien Dran, Zuniga Jean-Vincent Blot, Moralès Philippe-Nicolas Martin.
Chœur de l'Opéra national de Lorraine, Chœur et Ballet de l'Opéra-Théâtre de Metz, Chœur d'enfants spécialisé du Conservatoire à Rayonnement régional de Metz